jeudi, 16 septembre, 2021

Analyse des différents problèmes

Comme vous l’aurez lu dans le rapport de la mission Strato-2, le vol ne s’est pas déroulé comme prévu. Afin de comprendre ce qu’il s’est passé, nous avons réalisé quelques tests et analyses.

Pourquoi le ballon a mis du temps à prendre de l’altitude ?
Il nous a été difficile de calculer la force qu’exerçait le ballon en raison du vent. Le ballon a donc été malheureusement sous-gonflé.

Pourquoi le ballon s’est-il stabilisé à une certaine altitude durant un grand laps de temps ?
Nous ne pourrons répondre avec exactitude à la question. Cependant, il peut y avoir deux raisons: soit le ballon avait une fuite au niveau de l’embout de gonflage, soit il était endommagé et perdait peu à peu de l’hydrogène.

Pourquoi les caméras GoPro et l’appareil photo se sont-ils arrêtés après seulement 15 minutes de vol ?
Nous avons disposé les divers éléments dans la nacelle tel que nous l’avions fait pour le vol tout en y ajoutant un thermomètre. La nacelle a ensuite été scellée. La configuration est donc identique à celle de dimanche passé. Après seulement 20 minutes, la GoPro qui devait filmer le ballon s’est arrêtée, s’en suit quelques minutes plus tard de l’autre GoPro, puis bien après l’arrêt du Nikon. Ces arrêts sont bel et bien dûs à une surchauffe. La température de la nacelle augmente relativement rapidement. Les GoPro et le Nikon étant scellés dans le polystyrène, la chaleur ne peu plus s’évacuer correctement.
Les GoPro Hero 3 s’éteignent automatiquement pour des raisons de sécurité afin de prévenir tout dommage à 51°C (58°C avec le dernier firmware) et le Nikon à 40°C.

5 commentaires

  1. Pour déterminer la « traction » du ballon, pourquoi ne pas l’attacher à un dynamomètre ? Cela vous donnera la force de traction initiale, force qui ne fera qu’augmenter avec la montée en altitude …

  2. C’est ce que nous faisons. Le problème, c’est qu’au moindre coup de vent et la lecture du dynamomètre est faussée. Il est donc très difficile de faire cette mesure en plein air.

  3. Avez-vous déjà trouvé une solution pour éviter cette surchauffe ? Je me rends pas bien compte du défi mais si vous faites une ouverture dans la boîte risque-t-il d’y avoir de la condensation ?

    En tout cas super projet ! Bravo !

  4. Bonjour Julien,

    Merci pour votre message.

    Différents tests ont actuellement lieu. Il s’avère que les GoPro chauffent énormément à 60 images/s. Une chose est sûre: il ne faut pas intégrer les GoPro dans le polystyrène. Nous avons également commis une gosse erreur à savoir que nous n’avons pas testé le matériel dans la configuration de vol et sur le temps de vol. En procédant ainsi, nous aurions pu mettre la lumière sur le problème avant le lâcher.

    Nous avons également imaginé créer des aérations dans la nacelle. Ceci sera testé prochainement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-spam: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.