Le ballon de SolarStratos victime du vent

Samedi 26 septembre 2015, un ballon stratosphérique devait emmener, à plus de 37’000m d’altitude, deux cellules photovoltaïques à tester. Cependant, le lâcher ne s’est pas passé comme prévu: le ballon du projet SolarStratos a été victime du vent.

Le vent soufflait trop fort sur l’esplanade du Mont-Blanc à Neuchâtel, ce samedi à midi: le ballon stratosphérique de SolarStratos (Strato-12) a filé seul rejoindre le ciel, laissant sans voix les curieux et les personnalités venues assister au lâcher. En effet, une boucle métallique qui reliait la suspente du ballon au parachute a cédé sous les rafales de vent laissant le ballon s’envoler librement.

Il s’agissait d’envoyer à plus de 37’000 mètres d’altitude, deux cellules photovoltaïques développées par le CSEM de Neuchâtel lesquelles sont destinées à équiper l’avion solaire de l’aventurier neuchâtelois Raphaël Domjan. Le but de la mission SolarStratos est de rejoindre la stratosphère en avion solaire en 2017. Il s’agissait de tester les cellules dans des conditions réelles et extrêmes.
La nacelle devait également emporter différents appareils de mesure ainsi qu’un verre de vin blanc entouré par deux drapeaux de la Ville et du Canton de Neuchâtel.

« Il faut savoir accepter les aléas techniques et météorologiques lors d’une aventure » a rappelé Raphaël Domjan. Parmi les invités étaient présents la présidente du Conseil d’Etat Monika Maire Hefti, le conseiller communal de Neuchâtel Olivier Arni et le directeur général du CSEM Mario El-Khoury.
Nouvelle date à venir

Ce n’est que partie remise. Pour l’heure, aucune date n’est agendée. Nous devons revoir certains points dans notre façon de faire. L’échec fait parti du jeu: On ne peut pas gagner à tous les coups. Il faut savoir apprendre de ses erreurs pour aller de l’avant, évoluer dans le bon sens. Nous ne manquerons pas de vous communiquer la date du lâcher. L’information sera également relayée par SolarStratos.

Nous terminerons cet article par ces deux citations :

« Si vous n’échouez pas de temps à autre, c’est que vous ne faites rien de très innovant – Woody Allen »

« Le succès n’est pas définitif, l’échec n’est pas fatal, c’est le courage de continuer qui compte – Winston Churchill »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-spam: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.